Tel rose et sites pornographiques, un marché qui explose

Les dernières études sont formelles, en France en 2018, nous assistons à une véritable explosion du marché du sexe et de la pornographie. Bien entendu, les médias classiques comme le tel rose ou les sites de petites annonces fonctionnent toujours très bien. De plus, depuis une quinzaine d'années, une foule de sites internet spécialisés dans le sexe fleurissent sur la toile. Ils connaissent également un succès grandissant.

Des sites dédiés au sexe : la poule aux oeufs d'or

Sexe au tel

Le téléphone rose, ainsi que les sites de petites annonces rapportent beaucoup d'argent à leurs éditeurs. À chaque fois qu'un internaute se rend sur l'un de ces sites, il peut cliquer sur des liens payants. Il a également la possibilité de s'abonner pour voir des vidéos régulièrement à un tarif préférentiel. Ces abonnements engagent les internautes sur une période indéterminée. Période pendant laquelle ils sont débités tous les mois. Un business vraiment rémunérateur...

Le téléphone rose et le sexe sur internet, quel âge ont les abonnés?

Les dernières études sur la question sont formelles, les ados sont de plus en plus jeunes à accéder à des sites de pornographie. On estime même qu'une grande partie des enfants de 6 à 10 ans ont déjà vu des images pornographiques. La plupart des personnes qui s'abonnent aux sites internet par le biais d'une carte bleue sont des adultes bien entendu. Mais les sites gratuits sont plutôt fréquentés par des adultes et des ados qui n'ont pas d'argent. La question du coût du sexe sur Internet est centrale. Depuis que le sexe est gratuit sur la toile, il y a de plus en plus d'hommes mais aussi de femmes qui sont addicts aux sites pornos et au tel rose...

fr ch lu ca